SOMMAIRE

ANNEXES

1. Présentation de l’entreprise

1.1. Généralités

Créé en 1947, le CSTB est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle du ministère du Logement, de la Direction Générale de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Construction.

Quatre métiers structurent son activité : la recherche, la consultance, l'évaluation et la diffusion du savoir. Associés à ses domaines d'expertise, ils permettent une approche globale du bâtiment élargie à son environnement urbain, aux services et aux nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Le CSTB réunit des experts dans les domaines des matériaux et techniques de construction, des équipements et de la sécurité, de la thermique, de l'acoustique, de l'aérodynamique, de l'éclairage, de l'environnement, de la santé, des nouvelles technologies de l'information et de la communication, de l'économie et de la sociologie.

Le centre est articulé autour de 8 départements:

  • Climatologie, aérodynamique, épuration et pollution,
  • Acoustique et éclairage,
  • Développement Durable,
  • Economie et Sciences Humaines,
  • Enveloppes et revêtements,
  • Hydraulique et équipements sanitaires,
  • Sécurité, structures, feu,
  • Technologie de l’information.

Il apporte son concours aux industriels, entrepreneurs, bureaux d'étude, architectes et maîtres d'ouvrage. Il assiste les pouvoirs publics pour la réglementation technique et la qualité de la construction.

1.2. Les métiers du CSTB

Comme cité précédemment, le CSTB regroupe 4 corps de métiers:

  • La recherche,
  • La consultance scientifique et technique,
  • L'évaluation et la certification,
  • La diffusion du savoir et des connaissances.
1.3. Les chiffres du CSTB

Ces métiers assurent un chiffre d'affaire de 65 millions d’euros répartis comme le montre la figure suivante:

Figure 14: répartition du chiffre d'affaire
Figure 14: répartition du chiffre d'affaire en pourcentage, par branche d'activité
1.4. Établissements du CSTB
1.4.1. Établissements

Le CSTB est constitué de 5 centres à travers la France. Chaque site présente un ou plusieurs services. L'ensemble des établissements du CSTB regroupe un effectif de 757 personnes.

Figure 15: disposition géographique des centres du CSTB
Figure 15: disposition géographique des centres du CSTB
  • Paris: siège, sciences économiques et sociales.
  • Marne-la-Vallée: techniques de construction, thermique, équipements et services, environnement et santé, sécurité incendie.
  • Grenoble: acoustique et matériaux.
  • Nantes: vent, climat et éclairage
  • Sophia Antipolis: techniques de l'information et de la communication, énergies renouvelables.
1.4.2. L'équipe dirigeante du CSTB

A la tête des établissements du CSTB, 5 dirigeants assurent son fonctionnement:

  • Alain Maugard, président
  • Bertrand Delcambre, directeur
  • Jacques Rilling, directeur recherche et développement
  • Jean-Daniel Merlet, directeur technique
  • Bruno Mesureur, responsable Marketing et action internationale
1.5. L'établissement de Sophia-Antipolis
1.5.1. Les activités du CSTB de Sophia-Antipolis

Situé au cœur du pôle technologique de Sophia-Antipolis, le CSTB regroupe environ 60 agents dont 30% sont des thésards et des stagiaires. Ces activités sont aujourd'hui:

  • Les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC),
  • Les énergies renouvelables.
1.5.2. Information et Communication.

La volonté du Service Informatique et Bâtiment (SIB) est de promouvoir les applications des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication au secteur de la construction. Ce service se découpe lui-même en trois divisions:

  • La division Systèmes d'Information (SI),
  • La division Évaluation et Valorisation Logicielle (EVL),
  • La division Intégration Logicielle pour la Construction (ILC).
1.5.3. Énergies renouvelables

La division Environnement et Systèmes Energétiques regroupe sur le site de Sophia 8 agents. Elle est intégrée dans le Département Développement Durable (DDD), dont le chef est Philippe Duchêne-Marullaz.

1.5.4. Les activités du DDD

Le département est structuré en trois divisions:

  • Automatismes et Gestion de l'Énergie (AGE),
  • Climatisation, Ventilation et Ambiances intérieures (CVA),
  • Environnement et Systèmes Energétiques (ESE).

Les principales activités de la division ESE sont les suivantes:

  • Générateur de chaleur
  • Émetteurs de chaleur et de froid intégrés à la structure
  • Eau chaude sanitaire
  • Énergie solaire (thermique et photovoltaïque)
  • Cogénération
  • Évaluation de la qualité environnementale des bâtiments et des systèmes énergétiques
  • Réhabilitation énergétique

Pour la réalisation des études et recherches, les méthodes d’investigation utilisées sont multiples. Elles font appel à la modélisation numérique, à l’expérimentation en laboratoire, aux études in situ.

Les actions d’évaluation technique (Essais, Avis Techniques, Appréciation Technique d’expérimentation, et Certification) sont actuellement relatives aux plafonds rayonnants, aux planchers chauffants, aux systèmes de rafraîchissement, aux composants et systèmes de ventilation, aux thermostats programmables et aux chauffe-eau solaires. Des procédures d’évaluation ont également été mises au point et utilisées pour tester des systèmes de gestion technique des bâtiments (GTB).

La diffusion des résultats de l’ensemble des activités est faite pour les professionnels, la communauté scientifique et les Pouvoirs Publics. Elle prend des formes très diverses : logiciels, rapports, articles, communications, guides, documents para-réglementaires et normatifs, etc.


 Perpectives et objectifs